Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hella, le plus érotique des Marseillais est là

10/04/2017 -

Il y a de l'enfer (hell) dans son nom, est-ce pour cela que Pascal Hella (par ailleurs bien connu des amateurs de concert sous le pseudo Djam Deblues) se distingue dans le registre érotique ? Et puis d'abord, pourquoi faudrait-il encore et toujours penser que l'érotisme soit l'oeuvre du diable ? Toujours est-il que Pascal Hella (à moins que ce ne soit, aussi, un pseudo ?) vient d’être distingué par le Prix de la Nouvelle Érotique 2017, initié précisément par l’association des "Avocats du Diable" (on n'en sort pas). Sa nouvelle (Ta maîtresse, humblement) traite sur un mode épistolaire très cru de la correspondance entre un "poilu" des tranchées de 14/18 et sa "marraine de guerre". Au passage, et ce n'est pas rien, l'auteur en profite pour revenir avec rage sur la boucherie que fut cette dite "Grande Guerre". Fidèle à l'époque, la référence à des écrivains tels que l’Apollinaire des Onze mille verges, le Georges Bataille des Larmes d’Éros ou le Pierre Louÿs de Trois filles de leur mère est ici clairement assumée par Pascal Hella.

"Ta maîtresse, humblement" est proposée en lecture gratuite sur le site des avocats du diable : https://lesavocatsdudiable.tumblr.com.
Le prix de la nouvelle érotique est organisé par "Les Avocats du Diable", association de promotion du livre, de l’écriture et de la littérature basée au diable Vauvert, plus précisément à Vauvert (Gard). Ce prix propose chaque année un challenge unique : écrire une nouvelle érotique en une seule nuit blanche (la plus longue de l’année, celle qui marque le passage à l’heure d’hiver). Une double contrainte est préalablement communiquée par e-mail : un contexte obligé (cette année : "Est épris qui croyait prendre") et un mot final (cette année : "ricochet").
Le jury est composé des co-présidents Françoise Rey (écrivain) et Jean-Pierre Chambon (psychanalyste), assistés de Pierre Jaccaud (metteur en scène, directeur artistique), Marion Mazauric (directrice des éditions Au Diable Vauvert), Julia Palombe (auteure, chanteuse, actrice, chorégraphe rock), Nicolas Rey (écrivain, chroniqueur) et Jacques-Olivier Liby (fondateur du prix, président des Avocats du Diable). Partenaires : La Sofia (Ministère de la Culture), la région Occitanie, le département du Gard et les éditions Au Diable Vauvert. Dotation : un chèque de 3000 €, 3 semaines de résidence d’écriture en Camargue, et une publication en recueil.

Partager cet article

Repost 0